Les technologies des sondeurs

Pecheur
28 février 2017

Depuis quelques années maintenant, le sondeur fait partie intégrante de l’arsenal du pêcheur moderne que ce soit embarqué (en bateau ou float tube) ou même du bord  (avec le Deeper par exemple). En noir et blanc à ses débuts puis en couleur depuis, le principe de base n’a pas changé mais a évolué au fil des années, agrémenté par de nouvelles technologies…

Comment ça marche ?

Peu importe la taille de l’écran, sa marque ou son tarif, le principe est simple. L’échosondeur envoie des ondes vers le fond par l’intermédiaire de la sonde puis les analyse en retour pour représenter sur l’écran la structure du fond, la hauteur d’eau et la présence des poissons sous forme d’échos, c’est ce qu’on appelle la fonction 2D.

Fonction GPS

Cette fonction n’est encore pas présente sur tous les modèles de sondeurs mais celle-ci s’avère être intéressante à utiliser en fonction des lacs et rivières côtoyées. Elle aidera également à mémoriser nos spots de pêche ou le trajet aller/retour qui sur certains lieux que l’on ne connait pas peut vite devenir un problème ; voire même un certain danger qu’il ne faut pas prendre à la légère lorsqu’il y a des hauts fonds. Avec ou sans lecteur de carte, le sondeur via une antenne GPS intégrée (ou déportée sur les anciens modèles) enregistre nos traces (comprenez nos déplacements) et il nous est possible de marquer des waypoints (des points GPS) là où nous avons eu la fameuse touche du poisson de nos rêves…

Technologie Down Imaging

La technologie Down Imaging (dénomination propre à Humminbird), Down Scan (Lowrance) ou DownVü (Garmin) est une vue verticale scannérisée du fond ; vue proche du rendu photographique avec encore plus de détails, à utiliser en complément de la vue 2D. Idéale pour connaitre vraiment la nature du fond sous le bateau et apercevoir les structures comme par exemple les anciens ponts, les arbres noyés ou les maisons englouties dans lesquelles se cachent beaucoup de carnassiers…

Technologie Side Imaging

La technologie Side Imaging (dénomination propre à Humminbird), Structure Scan (Lowrance) ou SideVü (Garmin) est une autre vue disponible sur certains modèles plus haut de gamme. Cette technologie, dédiée à la prospection, est une imagerie latérale du fond, de qualité photographique, capable d’identifier les structures, les poissons ou anciennes routes jusqu’à une distance de 100m de chaque côté de votre bateau. Avec ce mode de détection, plus besoin de passer à l’aplomb des zones que vous souhaitez découvrir ou que vous pensez connaitre. Couplé à la fonction GPS, vous pouvez marquer un waypoint à plusieurs mètres de distance et revenir y lancer vos leurres, plus rien ne peut vous échapper…

Et la pêche dans tout ça ?

On a vite fait de se perdre avec toutes ces technologies qui ne possèdent pas le même nom selon les marques.  Peu importe la taille de l’écran qui n’est qu’un confort de lecture. Que l’on ait le dernier modèle en date ou pas, c’est un investissement qu’il faut étudier en fonction de ses moyens et surtout de l’utilisation que l’on souhaite en faire et de son lieu de pêche. Il ne faut pas hésiter à demander conseil, à se renseigner sur internet ou à contacter un conseiller avant de se lancer…
Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que même le meilleur des sondeurs ne remplacera pas votre sens de l’eau et ne vous fera pas prendre plus de poissons là où il n’y en a pas. La plupart des pêcheurs qui viennent de recevoir leur nouveau jouet passent leur temps, et c’est bien normal, à trifouiller dans les menus du sondeur, à changer de vue et surtout à regarder leur superbe écran en oubliant souvent l’essentiel ! Pêcher tout simplement…

Pour plus de renseignements sur votre futur sondeur, n’hésitez pas à contacter Eric, notre conseiller technique et compétiteur, grand spécialiste de l’électronique embarqué : ses coordonnées figurent sur toutes les fiches article des sondeurs

La Pêche et les poisson N°862

Pecheur
27 février 2017

Dans le numéro de mars 2017 de la Pêche et les Poissons, retrouvez :
– l’éloge de la lenteur : c’est la clé d’une ouverture réussie
– le portrait d’Aurélien Bachellerie : un détaillant passionné des poissons nageurs à truite
– bien gérer son matériel (stockage, organisation, transport)
– dérèglement climatique : ce qui nous attends…
– adoptez le black shot comme Jon Athur
– il faut la jouer fine au feeder pour les plaquettes
– interpréter le sondeur
– l’osmorégulation
– et de tests matériels :  Shimano Curado 71XG, Sakura Phoxy Minnow HW72S, Abu Garcia Revo Rocket 20, Hearty Rise Trout Force 5 brins, DelacosteLoxus PN230, Illex Tricoroll GT56MD-F et un comparatif de 5 moulinets truite au poisson-nageur ainsiq ue les nouveautés 2017 en électronique embraquée.

 

 

 

Pseudorasbora

Pecheur
25 février 2017

Le Pseudorasbora ou goujon asiatique est un poisson de la famille des cyprinidés. Là où il a été introduit hors de son aire naturelle de répartition (Japon, Taïwan, Corée, Chine), il pourrait devenir envahissant et peut-être vecteur de maladie émergente. Il est présent en France depuis (officiellement) 1980.

La Chasseur de Sanglier N°241

Pecheur
24 février 2017


Dans le numéro 241 du Chasseur de Sanglier(mars 2017), le magazine de référence des passionnés du sanglier actuellement en kiosque, retrouvez pleins une multitudes d’articles dont :

– chasser le sanglier à l’affût et à l’approche
– le sanglier à plomb : c’est non !
– le calendrier des épreuves de chiens de sang UNUCR 2017
– secrets de postés : bien tirer le sanglier en battue
– la rubrique trophées
– un test de la nouvelle Browning Bar MK3
– chien à sanglier : le courant d’Istre à poil ras
– au coeur des régions : l’Ardèche, l’Ariège et le Haut-Rhin
– et bien plus encore…

Perch Pro 2017 – épisode 4

Pecheur
23 février 2017

Voici la nouvelle saison du Perch Pro, la télé-réalité halieutique 2.0 !
Dans cette série de six épisodes : cinq équipes de pêcheurs seront en compétition les uns contre les autres. 2 compétiteurs par bateaux et un cameraman pour 3 jours de pêche de la perche. Chaque jour ,un point est accordé à l’équipe qui attrape le plus gros poisson et un point est accordé à l’équipe qui attrapent le plus grand nombre de perche maillées (+ 25 cm). L’équipe avec le plus de points après trois jours gagnera.

Les équipes qui participent à cette saison de Pro Perch sont:
CWC : Albin Sharghi et Evert Oostdam
Vision / Fly-Dressing : Daniel Bergman et Steffan Jensen
Stockholms Fiske : Tom Backlund et Linus Raners
Illex / Gunki : Frédéric Jullian (le frenchi tatoué) et Thomas Engert
Sporting.se : Stephan Nielsen et Janne Kortelainen

Sondeur : 83 ou 200kHz ?

Pecheur
22 février 2017

Presque tous les sondeurs proposent de régler la sonde sur deux fréquences distinctes. 83 ou 200 kHz, laquelle choisir et pourquoi ? Quand changer de fréquence de sonde ?

Grenouille verte

Pecheur
20 février 2017

La Grenouille verte ou Grenouille comestible (Pelophylax kl. esculentus), est un amphibien qui résulte de l’hybridation entre les Grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae) et la Grenouille rieuse (Pelophylax ridibundus). La Grenouille verte se nourrit d’arthropodes, d’insectes, de petits crustacés, de larves d’amphibiens et de vers. Sa pêche est autorisée pendant une période très stricte et avec des quotas : renseignez-vous bien si vous souhaitez taquiner le batracien…

Crapet de roche

Pecheur
16 février 2017

Le Crapet de roche (Ambloplites rupestris) est une espèce de poisson de la famille des Centrarchidés comme les black bass… Originaire de l’est de l’Amérique du Nord, introduit en Europe dans les années 1900, il est présent en France dans la Saône et surtout dans la Loire où il affectionne les berges et zones rocheuses.

Perch Pro 2017 – épisode 3

Pecheur
14 février 2017

Voici la nouvelle saison du Perch Pro, la télé-réalité halieutique 2.0 !
Dans cette série de six épisodes : cinq équipes de pêcheurs seront en compétition les uns contre les autres. 2 compétiteurs par bateaux et un cameraman pour 3 jours de pêche de la perche. Chaque jour ,un point est accordé à l’équipe qui attrape le plus gros poisson et un point est accordé à l’équipe qui attrapent le plus grand nombre de perche maillées (+ 25 cm). L’équipe avec le plus de points après trois jours gagnera.

Les équipes qui participent à cette saison de Pro Perch sont:
CWC : Albin Sharghi et Evert Oostdam
Vision / Fly-Dressing : Daniel Bergman et Steffan Jensen
Stockholms Fiske : Tom Backlund et Linus Raners
Illex / Gunki : Frédéric Jullian (le frenchi tatoué) et Thomas Engert
Sporting.se : Stephan Nielsen et Janne Kortelainen

Jussie à grandes fleurs

Pecheur
13 février 2017

Introduite en France au XIXème siècle pour ses qualités ornementales indéniables, la Jussie à grandes fleurs (Ludwigia grandiflora) est pourtant un véritable fléau pour notre écosystème… Cette herbacée aquatique à fort développement se reproduit très facilement par boutures ce qui facilite sa prolifération. Plante considérée comme invasive ; à forte densité, elle prive de soleil et d’oxygène la faune et la flore aquatiques et asphyxie également les autres espèces. Si vous en croisez : contacter votre AAPPMA, les plus actives organisent des campagnes d’arrachage.