Pêche Mouche N°117

Pecheur
4 novembre 2016

picto magazineDans le numéro 117 de Pêche Mouche (Novembre – Décembre 2016) actuellement en kiosque, retrouvez :

  • – Où, quand et comment pêcher l’ombre en noyée.
  • – Carnassiers : l’euphorie des profondeurs.
  • – Le temps des petites mouches pour les lacs et réservoirs…peche-mouche-117
    Et un dossier complet pour revoir les fondamentaux (matériel, techniques et approches).dossier-peche-mouche-117

Restube, l’accessoire qui peut vous sauver la vie…

Picto engrenagespicto-blog-giletLa sécurité est l’affaire de tous !

Il est obligatoire d’avoir, mais pas de porter (bizarrerie des législations) un système d’aide à la flottaison (gilet de sauvetage) sur un bateau d’au moins 2,5m propulsé par un moteur que ce soit en mer ou en eau intérieure ; en float tube aucune réglementation oblige le pêcheur à posséder et/ou porter un gilet et bien entendu, rien pour les pêcheurs du bord itinérants.

Comme rien n’est donc obligatoire (à part en canoës et/ou kayaks ainsi qu’en paddles où le port du gilet est obligatoire : autre bizarrerie légale) ; personne, à part ceux qui ne savent pas bien nager, portent volontairement un système d’aide à la flottaison.

Oui, nous sommes d’accord ; les gilets, en plus d’être plus ou moins moches, peuvent gêner les mouvements du pêcheur.
Petit tour des accessoires qui peuvent vous sauver la vie…

karl-lagerfeld-gilet-sauvetage

Gilet en mousse

Les gilets et/ou brassières en mousse sont composés d’une housse étanche (en nylon ou PVC) recouvrant de la mousse à haute densité, des sangles et une attache ventrale (plastique ou inox) pour fermer le gilet. indéniablement encombrants du fait de l’épaisseur de la mousse : le seul avantage de ces gilets réside donc dans leurs prix accessibles. Étant donné qu’il est obligatoire d’avoir autant de gilets que de passagers à bord du bateau, ce type de gilets est généralement choisi pour la plaisance. Cependant, il existe des gilets en mousse dédiés aux sports nautiques (notamment pour le kayak) qui permettent d’avoir plus de liberté de mouvements : l’échancrure au niveau des bras étant plus grande, vous êtes moins engoncés donc plus à l’aise pour pêcher.

Gilet gonflable

Les gilets gonflables sont, comme leurs noms l’indiquent, destinés à être gonflés : la mousse est remplacée par une « chambre à air » qui sera gonflée en un clin d’oeil par une petite bouteille de CO2 reliée à un percuteur, d’où un encombrement minimum et un confort de pêche maximum. Il existe deux systèmes de gonflage :

  • – gonflage manuel : le pêcheur doit tirer sur un cordon pour déclencher le gonflage du gilet.
  • – gonflage automatique : le gilet se gonfle dès qu’il est immergé, sans intervention humaine. Ce type de gilet offre une protection maximale car il se gonflera, même si son porteur tombe à l’eau inconscient, incapable de le déclencher manuellement. Deux types de percuteurs permettent de gonfler automatiquement ces gilets :
    • – les percuteurs à pastille de sel ou de cellulose (la pastille se désagrège au contact de l’eau et déclenche la percussion)
    • – les percuteurs hydrostatiques type Hammar : une fine membrane sensible à la pression de l’eau déclenche le gonflage du gilet.

 

Les gilets gonflables de forme »cravate » offrent encore plus de confort : le système de percussion étant regroupé au niveau du ventre du pêcheur, cette position n’entrave plus les mouvements et votre gilet se fera complément oublier. Retrouvez sur Pecheur un guide conseil pour bien choisir votre gilet.

gilets-sauvetage

Quid alors pour les pêcheurs à pieds ?

Bien-sûr, porter un gilet de sauvetage lorsque vous pêchez la truite en waders fera de vous la risée de vos congénères traqueurs de farios, idem pour les streetfishers qui arpentent avec style les berges urbaines à la recherches de perches citadines… Certes le ridicule ne tue pas mais une aide à la flottaison peut vous sauver la vie, et pour cela, une firme allemande a trouvé la solution pour allier sécurité, ergonomie et practicité : le Restube.

restube

Il ne s’agit pas d’un gilet à proprement parlé mais d’une bouée cylindrique où s’agripper afin de rejoindre sereinement la berge. Petit (14 x 7 x 5cm) et léger (270g), ce système de flottaison se présente sous la forme d’une housse renfermant une bouée gonflable avec un système de percussion manuelle, le tout s’attache à la taille via une solide sangle semblable à une simple ceinture. Qualité allemande oblige, la bouée du Restube est construite avec les mêmes matériaux que les gilets de sauvetage répondant à la norme DIN EN ISO 12402.

restube-close-up
En cas de chute dans l’eau depuis une berge, si vous tombez dans un trou et que vos waders se remplissent : il suffit de tirer sur la poignée du Restube pour que la bouée se gonfle instantanément ; la flottabilité de 75N correspond à environ 7 kg, ce qui est amplement suffisant pour garder votre la tête hors de l’eau.

restube-basic

restube-cartouche-co2Bien sûr, Restube est un système de flottaison réutilisable : dévissez le bouchon de la valve de la bouée, évacuez  l’intégralité du gaz contenue dans la bouée, refermez la valve, insérez une nouvelle cartouche de gaz dans le système de percussion, placez le clip vert de sécurité dans le percuteur, pliez le Restube en suivant le tracé imprimé sur la bouée et enfin rangez-le dans sa housse pour une future utilisation.

A noter que les cartouches de CO2 Restube (contrairement à beaucoup d’autres actuellement sur le marché) sont usinées pour résister durablement à la corrosion due au sel marin puisque le Restube est aussi utilisable en plongée et chasse sous-marine.

Certes, Restube n’offre pas le même niveau de sécurité maximal qu’un gilet de sauvetage automatique (notamment contre la noyade suite à un évanouissement), mais c’est un système de flottaison compact, ergonomique et économique que tout utilisateur de loisirs aquatiques devraient avoir.

Pour vous ou pour venir en aide aux autres, Restube est le système d’aide à la flottaison que tout pêcheur devraient porter à la taille : un coup de coeur du blog de Pecheur !

La Pêche et les poisson n° 856 (septembe 2016)

picto magazineDans le N°856 (septembre 2016) de l’incontournable La Pêche et les Poissons actuellement en kiosque, retrouvez le récit complet d’une capture exceptionnelle d’un brochet géant de 1,33m sur le lac d’Annecy signé par William Bordignon mais aussi des articles sur le bass à la mouche, le spinnerbait (un passe-partout pour le silure) et sur les feeders longue distance entre autres…

 

revue de presse - LP1LP 856

 

Retrouvez l’offre d’abonnement à La Peche et les Poissons sur le kiosque de Pecheur.

Brochet à la mouche

1max2peche
1 septembre 2016

Picto engrenagesbrochet pecheur.comMatériel, streamers et animation

L’idée peut paraitre fortuite, mais taquiner le brochet à la mouche peut s’avérer payant dans de nombreuses occasions. Quelques précisions pour bien s’y mettre… A commencer par le matériel. Comme vous avez pu le lire dans un précédent article, à chaque type de poisson son numéro de soie, et donc les cannes et moulinets qui vont avec.

Le principal est de garder à l’esprit que traquer le brochet à la mouche (ou plutôt au « streamer »), demande des soies comprises entre 8 et 10, pour les plus grosses imitations. Choisissez ces dernières selon le type de streamer employé. Les SH et WF sont les plus adaptées pour lancer correctement ces volumineuses imitations. Flottante pour les imitations de grenouilles et souris, (oui vous avez bien lu…) ainsi que les faibles profondeurs. Et coulante pour le reste. Surveillez alors l’indice d’immersion de la soie (de 1 à 6). Le numéro 3 convient dans la plupart des cas pour des profondeurs entre 2 et 5 mètres selon le courant.
Lire la suite sur 1Max2Pêche

brochet-mouche-streamer

Pêche Mouche N°116

Peche Mouche
31 août 2016

picto magazinetruite pecheur.comDans le N° 116 (septembre – octobre 2016) de Pêche Mouche actuellement en kiosque, retrouvez un dossier sur l’ombre au top de sa forme, comment terminer sa saison de la truite en beauté, les secret d’automne ainsi qu’un focus sur les chasses des carnassiers (brochets, sandres et bass)… Retrouvez également l’offre d’abonnement à Peche Mouche directement sur Pêcheur !
Truite Mouche N°116

Serial Pecheur dans le Cantal

Pecheur
6 août 2016

picto player videotruite pecheur.comDestination l’Auvergne et le Cantal pour ce film de Mathieu Labeyrie. Suivez les pérégrinations de Guillaume Vernet, un serial pêcheur cantalou, adepte de Dame Fario.

 

 

 

 

 

Pêcher dans la région de Lleida, en Catalogne

truite pecheur.comLérida (Lleida de son nom officiel en Catalan) située dans la partie ouest de la Catalogne (à environ 1h de Barcelone), est une destination bien connue des passionnés de montagne, de ski, de culture ou de sports d’aventure. Son cadre naturel privilégié qui s’étend de la plaine jusqu’aux sommets des Pyrénées catalanes, sillonné de rivières et de lacs, offre de nombreuses possibilités pour la pêche.

 

Pesca amb mosca. Vall de Boí (Alta Ribagorça)

 

 

Heureux comme un poisson dans l’eau
La pêche attire dans ces contrées des milliers de visiteurs venant des 4 coins de la Catalogne, d’Espagne mais aussi de France. Ce qui les attire ? La truite sauvage des Pyrénées et Pré-Pyrénées, l’une des espèces les plus prisées des passionnés. Elle navigue parmi les eaux cristallines et les 600km de rivières où la pêche est autorisée sous le contrôle de la Fédération Catalane Sportive de pêche à Lleida.

La grande beauté des lieux a fortement pesé dans le développement de la pêche de loisirs avec remise à l’eau des poissons. Conscient de la fragilité de leur environnement, bon nombre de pêcheurs choisissent le no kill assurant ainsi une protection supplémentaire du patrimoine piscicole de la région.
85 zones de pêche contrôlée se trouvent dans la région de Lleida, ce qui représente plus de la moitié de l’ensemble du territoire catalan.

 

Où pêcher dans la région de Lleida ?
Le spot incontournable en Catalogne est sans aucun doute la rivière Noguera Pallaresa dans la région du Pallars Sobirà. Son parcours est constitué de petites rivières ainsi que des lacs et étangs. Vous aurez le choix entre d’une part, la partie haute du Pallars (gérée par l’Association de Pêche de l’Alt Pallars) avec ses 240km de rivières, ses 32 étangs naturels de montagne, ses 3 etangs artificiels et un lac de barrage ; la partie basse du Pallars (sous le contrôle du Traité du Pallars), est dotée de 50km de rivière au départ de Romadriu (appartenant à la municipalité de Rialp) jusqu’au barrage de Sant Antoni, dans le Pallars Jussà.

Pour les adeptes de la pêche sportive, ils pourront notamment se rendre dans l’Alta Ribagorça, le Val d’Aran, les Pallars, l’Alt Urgell, la Cerdagne ainsi que certains endroits du Solsonès pour les salmonidés (truite commune et truite arc-en-ciel). Quant au Cyprinidés (carpe, barbeau et ablette), les lieux de prédilection sont les bassins du Cellers, Utxesa, Sant Antoni (Talarn), Oliana et Rialb. Enfin, pour les pêcheurs de carnassiers (sandre et black-bass), se donnent généralement rendez-vous dans les bassins de Canelles, Camarasa, Sant Llorenç ou encore à Uxtesa.

 

Côté pratique, la pêche dans la région de Lleida
Pour pêcher en Catalogne, vous devez d’abord obtenir une licence de pêche récréative (3€ à la journée ou 10€ pour 15 jours). Cela vous permettra de pêcher dans les zones de pêche libres toujours en no kill. Par ailleurs, pour pêcher dans les zones de pêche contrôlées (ZPC) vous devrez vous munir d’un permis de pêche dans une ZPC. Il est interessant de conter que contrairement en France, il existe une tarification spéciale suivant votre mode de pêche, en effet les pêcheurs qui prélèvent leurs poissons (avec un quota journalier)payent presque deux fois plus cher que ceux qui pratiquent en no kill (peut-être que ce système éco(nomico)-responsable est à prendre en exemple pour notre cher hexagone…).

 

Côté pratique catalogne.pdf-1

 

La pêche de cyprinidés est permise pendant toute l’année. Par rapport aux salmonidés, la saison varie soit en basse montagne (du 12/03 au 31/08 avec prélèvement ou du 12/03 au 16/10 en no kill), soit en haute montage (du 14/05 au 30/09 avec prélèvement ou du 14/05 au 16/10 en no kill. Vous pouvez consulter la carte des zones de pêche en Catalogne pour voir les bassins et les modalités de pêche plus en détail.

 

Lleida en liberté !
Et pour vous dégourdir les jambes après de longues heures de pêche, la région de Lleida vous propose un programme pluriactivités avec son patrimoine naturel et ses églises pittoresques de la Vall de Boí inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco situées au pied du Parc Nacional d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici par exemple, ses nombreux villages de charmes, ses traditions ancestrales comme les Falles et pour finir ses succulents produits locaux qui se marieront à merveille avec votre pêche du jour !

'Pesca amb canya' ∏ Laurent Sansen (207477)

 

Que vous soyez pêcheurs, amoureux de nature préservée et/ou du patrimoine ; Lleida est la destination idéale à deux pas de chez nous pour découvrir les charmes de la Catalogne.

Contacts utiles :
Fédération Catalane de pêche sportive de Lleida : téléphone : 0034973353762 –  www.fcpeic.cat

 

ara_lleida_diputacio_patronatOffice de tourisme des Pyrénées et des Terres de Lleida : www.aralleida.cat
Informations touristiques sur la Catalogne : www.catalunyaexperience.fr

 

La Pêche et les Poissons N° 855 (août 2016)

picto magazineDans le numéro 855 de la Pêche et les Poissons actuellement en kiosque, retrouvez un dossier spécial été sur les carnassiers (brochet, perche, aspe) mais aussi un article sur les larves estivales pour la truite, sur les étonnants mais efficace Chatterbaits pour le silure et les carpes « à la sauce italienne entre autres »…

 

revue de presse - LP&LP 855

La Fédération de Pêche du Jura au service des milieux aquatiques

picto player videoCe film réalisé au cours de l’année 2014 vous permettra d’apprécier le travail réalisé au quotidien par la Fédération de Pêche du Jura et les 33 AAPPMA adhérentes, en collaboration avec l’ensemble de nos partenaires.

De la Bienne à la Loue en passant par la région des lacs, notre département est une destination de pêche majeure dans l’Hexagone. La fragilité des milieux karstiques qui sont l’identité de notre territoire est réelle et nécessite l’implication de tous les acteurs de l’eau afin de préserver ces joyaux.

Pêche Mouche N° 115 (juillet-août 2016)

Pecheur
5 juillet 2016

picto magazinetruite pecheur.comDans le N° 115 du magazine de référence de la pêche à la mouche, retrouvez entre autre un petit lexique illustré à destination des jeunes moucheurs mais aussi des plus grands (qui seraient notamment fâchés  avec la langue de shakespeare ): indispensable !

PM 115 bis