La pêche au Tenya

Pecheur
29 novembre 2017

La pêche au Tenya est une nouvelle technique de pêche en mer en bateau qui rencontre de plus en plus d’adeptes depuis ces dernières années. Offrant de très bons résultats sur une grande majorité de poissons, cette technique s’avère particulièrement redoutable sur les sparidés (pagre, dorades royales et grises, dentis, sars) à condition de respecter quelques fondamentaux.

Le principe

Le tenya est un leurre-appât qui a la forme d’une tête plombée avec un assist hook situé sous l’hameçon principal et initialement conçu pour y adapter une gambas ou encore des leurres spécialement conçu à cet effet.

Oval Tenya Ecogear monté avec une gambas ou un leurre souple

Le principe de la technique est de faire évoluer une gambas dans la veine de courant juste au-dessus du fond en même temps que la dérive du bateau. Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas chercher la verticale qui implique des tenya plus lourds donc moins planant et de fait, moins pêchant. La nage du leurre est en effet très importante et l’efficacité de la technique réside dans le choix du parfait équilibre entre le grammage du Tenya et le bon angle de la ligne par rapport à la dérive : pour une dérive de 1 nœud dans une profondeur de 25 mètres, un tenya n°4 ou n°6 (14 gr ou 23 gr) suffira à la bonne présentation.

L’animation

Des mouvements lents et linéaires sont la clé de la technique. En effet, les animations pour la pêche du tenya consistent à faire évoluer la gambas prêt du fond de la manière la plus naturelle possible. De longues tirées horizontales suivies d’arrêts pendant plusieurs secondes (le temps que le tenya redescende doucement sur le fond) sont très souvent suivis de touches. C’est à ce moment précis qu’il faut attendre et ne pas ferrer voire même rendre la main afin que le poisson ait le temps d’engamer la gambas. Il faudra attendre une touche plus lourde et plus violente pour ferrer.
Il peut être également productif de remonter doucement sur quelques mètres puis attendre quelques secondes et rouvrir le pick-up du moulinet afin que le tenya redescende sur le fond. Cette animation est très efficace sur les dorades grises.

Animation pour la pêche au tenya

Les Tenya

Les formes de Tenya adaptées à la pêche du pagre ou de la dorade grise sont généralement ovales ou profilées afin de conserver au leurre une nage furtive et planante. Les formes triangulaires sont destinées à des pêches de fond (poissons de roches ou sur épave) car le courant appuie sur le leurre et le plaque sur le fond. Plusieurs sociétés françaises proposent cette année des leurres Tenya provenant du Japon ( Kabura Bridge, Hayabusa, Duel, Duo), ou la gamme complète Ecogear avec les Oval Tenya de 7,7 gr à 56 gr et de nombreuses couleurs . L’enseigne  K-One (marque de la réputée canne Tenya K1-3006) a également annoncé pour 2018 une gamme de Tenya (Jigsten) armés avec les hameçons BKK extrêmement piquants et résistants .

Les Cannes

Nous en parlions précédemment, la canne Tenya de la marque K-One Tenya K1-3006 , conçue spécialement pour cette technique, est devenue une véritable référence en la matière avec une action de 10 à 90gr pour une longueur de 2,50m .

Pour compléter sa gamme et acquérir de plus en plus d’adeptes,  la marque K-One a annoncé deux nouvelles cannes pour 2018 (casting et spinning, série « Starter ») dans un créneau de prix très accessibles. Tenryu  propose également un très beau produit avec la canne Queen Tai et Super Queen Tai du pur « Made in Japan » avec une action très caractéristique et propre aux cannes Tenya. Nories, autre marque très réputée au Japon, propose depuis plusieurs années un véritable bijou  avec l’Hybrid Tenya, canne recommandée à la fois pour le tenya et la madaï.

Tresse ou nylon ?

La pêche au Tenya est une technique qui requiert sensibilité et finesse. Une tresse en 4 brins multicouleur (tous les 10 mètres) est donc particulièrement recommandée associant à la fois résonance et résistance à l’abrasion. Quelques firmes japonaises proposent d’excellent produits : Sunline, YGK, Gosen. On optera pour une tresse de résistance entre 12 et 20 lb (diamètres différents selon les fournisseurs) et un shock leader nylon dans les mêmes résistances .

Les appâts

Les gambas sont les appâts de prédilection pour la pratique de cette pêche mais on peut aussi utiliser des lamelles de calamars ou de seiches. Des attractants permettant de booster les appâts sont également disponibles sur le marché (Ebishaki de Marukyu et Ecogearaqua liquid).

Les postes

Les pagres se pêchent pratiquement toute l’année . Leurs zones préférées sont les gravières et plateaux avant les tombants . Ils se mettent souvent à l’abri des courants forts et cherchent alors des trous ou des rochers.  Les dorades grises, quant à elles, sont plus grégaires et aiment se nourrir autour des rochers (souvent au dessus) .

Il n’est pas toujours facile de se lancer dans une nouvelle technique et surtout d’y croire ! Alors nous vous proposons dans le lien suivant une petite vidéo en « direct »  qui a été fait avec Guillaume Auger, spécialiste en matière de pêche aux sparidés et de pêche au tenya qui nous démontre l’efficacité de la technique avec un superbe pagre pris dans 60 mètres de fond et qui nous révèle quelques informations qui viendront parfaitement compléter notre article :

 

Comments are closed !