Petites lentilles d’eau

Pecheur
6 avril 2017

La petite lentille d’eau (Lemna minor) se reproduit très rapidement quand l’ensoleillement et la température lui conviennent (doublement de la population en 3 à 15 jours). Sa prolifération aboutit à la formation de tapis (parfois sur plusieurs centimètres d’épaisseur) à la surface de l’eau, ce qui empêche la pénétration de la lumière et les échanges gazeux entre l’air et l’eau. Cela peut occasionner une asphyxie du milieu, entraînant ainsi la disparition de la flore et de la faune aquatiques et une accumulation rapide de matière organique qui ne peut être dégradée sans dioxygène.
Pour l’homme, ces tapis peuvent constituer une gêne physique pour ses activités (navigation, baignade, pêche) et sont parfois perçus par les riverains comme une pollution visuelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *