Devenir Garde-Pêche bénévole

Pecheur
6 juin 2016

Virginie, employée de Pecheur.com et Garde-Pêche bénévole.

DSCF5335Très jeune, je fis mes premiers pas dans le monde de la pêche, déjà passionnée par la nature, et le monde aquatique, je passais la plupart de mon temps au bord de la Sioule. C’est tout naturellement que je suivis les pas de mon grand-oncle,  lui-même pêcheur.

En 2011, l’idée de devenir garde-pêche bénévole me vînt. Ma décision fut murement réfléchit , cela me permettrait de participer à la vie de la rivière, d’influencer les décisions, d’être le porte-parole des pêcheurs, de les informer, d’être dans les coulisses des lieux pêchés et d’adjoindre l’utile et l’agréable.

Une opportunité me permet d’intégrer l’AAPPMA de Gannat (03),  où je m’occupe de 34 kms sur la Sioule avec une 1ère et une 2ème catégorie. J’ai passé la formation nécessaire, puis nous avons effectué les démarches préfectorales pour être assermentée.

Je débutais mes fonctions au printemps 2012, le temps consacré est pris sur mon temps libre, cette activité est très enrichissante, elle me permet de rencontrer des personnes de divers horizons. Je suis là pour veiller à la réglementation de la pêche, mais mon rôle majeur consiste à informer, à sensibiliser les pêcheurs, à  faire de la prévention. Le garde est le lien entre le pêcheur et l’association. La communication est primordiale. Tout en ayant un bon contact un garde doit savoir être discret.

Je veille aussi à l’état de la rivière, pollution, nuisibles, frayères, alevinage  ect… Dans l’ensemble je suis respectée par les pêcheurs, quelques réfractaires  acceptent mal d’être contrôlé par une femme. La journée la plus importante est le 2 éme samedi de mars, jour de l’ouverture de  la truite en 1 ère catégorie. Je démarre tôt le matin pour surveiller les parcours, les techniques, puis je contrôle les cartes, les prises, taille, quantité.

Je suis à l’écoute des pêcheurs : revendications, questions, idées ect… La verbalisation est le dernier recours, seulement si une faute grave est commise par un pêcheur. Je suis devenue garde-pêche par passion de la nature, du monde aquatique  et de l’intérêt que je porte au monde halieutique.

J’espère que d’autres personnes suivront le même chemin…

Virginie