No pasaran !

20121118142912-f2b2e3ee copie

Après la Suisse et l’Allemagne où la pratique du no-kill est interdite, c’est peut-être au tour de l’Espagne où la loi 42/2007 va peut-être être votée…
Concrètement, cette loi a pour finalité l’interdiction de relâcher des poissons non endémiques (non originaires d’Espagne) ; sont notamment visés les brochets, silures, black-bass, sandres et carpes… Outre la mort annoncée du tourisme halieutique et des hotspot réputés comme Méquinenza (la Mecque du bass en Europe), c’est malheureusement la fin d’une pêche sportive et plus respectueuse qui est visée par cette loi. Victoire d’écologistes extrémistes ou mouvement de fond européen rétrograde visant à revenir à l’époque bénie où la pêche n’était qu’une activité de subsistance, peut-être l’épée de Damocles espagnole servira d’électrochoc et permettra aux pêcheurs français de se mobiliser à leurs tours pour éviter la propagation d’une telle pensée liberticide.

Une chaîne de solidarité voit le jour sur Facebook avec l’hashtag #nuncateabandonare (je ne t’abandonnerai jamais) alors si vous êtes identifié par des amis, si vous vous sentez concerné par le no-kill : faites tourner !

Devenir Garde-Pêche bénévole

Pecheur
6 juin 2016

Virginie, employée de Pecheur.com et Garde-Pêche bénévole.

DSCF5335Très jeune, je fis mes premiers pas dans le monde de la pêche, déjà passionnée par la nature, et le monde aquatique, je passais la plupart de mon temps au bord de la Sioule. C’est tout naturellement que je suivis les pas de mon grand-oncle,  lui-même pêcheur.

En 2011, l’idée de devenir garde-pêche bénévole me vînt. Ma décision fut murement réfléchit , cela me permettrait de participer à la vie de la rivière, d’influencer les décisions, d’être le porte-parole des pêcheurs, de les informer, d’être dans les coulisses des lieux pêchés et d’adjoindre l’utile et l’agréable.

Une opportunité me permet d’intégrer l’AAPPMA de Gannat (03),  où je m’occupe de 34 kms sur la Sioule avec une 1ère et une 2ème catégorie. J’ai passé la formation nécessaire, puis nous avons effectué les démarches préfectorales pour être assermentée.

Je débutais mes fonctions au printemps 2012, le temps consacré est pris sur mon temps libre, cette activité est très enrichissante, elle me permet de rencontrer des personnes de divers horizons. Je suis là pour veiller à la réglementation de la pêche, mais mon rôle majeur consiste à informer, à sensibiliser les pêcheurs, à  faire de la prévention. Le garde est le lien entre le pêcheur et l’association. La communication est primordiale. Tout en ayant un bon contact un garde doit savoir être discret.

Je veille aussi à l’état de la rivière, pollution, nuisibles, frayères, alevinage  ect… Dans l’ensemble je suis respectée par les pêcheurs, quelques réfractaires  acceptent mal d’être contrôlé par une femme. La journée la plus importante est le 2 éme samedi de mars, jour de l’ouverture de  la truite en 1 ère catégorie. Je démarre tôt le matin pour surveiller les parcours, les techniques, puis je contrôle les cartes, les prises, taille, quantité.

Je suis à l’écoute des pêcheurs : revendications, questions, idées ect… La verbalisation est le dernier recours, seulement si une faute grave est commise par un pêcheur. Je suis devenue garde-pêche par passion de la nature, du monde aquatique  et de l’intérêt que je porte au monde halieutique.

J’espère que d’autres personnes suivront le même chemin…

Virginie

Quel sont les vifs autorisés en France ?

brochet pecheur.comA la pêche il est important de connaître les espèces que l’on peut utiliser à la pêche aux vifs, surtout pour ne pas se faire verbaliser par un garde pointilleux. Connaître les espèces de vifs c’est connaître les poissons en général, et ainsi mieux appréhender le grand nombre d’ espèces qui peuplent nos eaux françaises. (lire la suite)

vif-attaque-loupée

Sauve-qui-peut

Pecheur
25 avril 2016

sondeur pecheur.comLa réglementation impose que chaque personne à bord d’un bateau dispose d’un équipement individuel de flottabilité. Suivant le type d’embarcation ou la zone de navigation, ces gilets doivent disposer d’une valeur de flottabilité minimale. Même si le gilet n’est pas obligatoire en float tube, il est vivement recommandé !

10658971_842804322406934_7407402115439388595_o

Petit récapitulatif sur les gilet de sauvetage par www.bateaux-essais.com

 

Les espèces les plus dangereuses en Méditerranée

Pecheur
19 avril 2016

thon pecheur.comPartout dans le monde, 8 millions de tonnes de déchets sont rejetées en mer tous les jours. Toute cette pollution est provoquée par l’homme. Ces résidus non recyclables jetés dans les toilettes, dans la rue, dans les rivières, sur la plage ou dans la mer, se transforment en véritables destructeurs de la vie marine. Mais vous pouvez l’éviter.

especes-dangereuses-2015