Comment choisir son sondeur

Picto engrenagessondeur pecheur.comComment fonctionnent les sondeurs, quelle différences entres les systèmes : bref lequel choisir ?

Dans cet article signé Wallstreetfishing, Sébastien Merceron vous donne quelques pistes pour mieux comprendre le fonctionnement d’un sondeur. Son achat n’est pas anodin, c’est un investissement et mieux vaut comprendre son mode de fonctionnement, ses qualités, ses défauts et savoir interpréter les caractéristiques affichées par les constructeurs (Lowrance et Humminbird) pour identifier celui qui collera le mieux à votre style de pêche. 

choisir-son-sondeur

lire la suite sur wallstreetfishing

Restube, l’accessoire qui peut vous sauver la vie…

Picto engrenagespicto-blog-giletLa sécurité est l’affaire de tous !

Il est obligatoire d’avoir, mais pas de porter (bizarrerie des législations) un système d’aide à la flottaison (gilet de sauvetage) sur un bateau d’au moins 2,5m propulsé par un moteur que ce soit en mer ou en eau intérieure ; en float tube aucune réglementation oblige le pêcheur à posséder et/ou porter un gilet et bien entendu, rien pour les pêcheurs du bord itinérants.

Comme rien n’est donc obligatoire (à part en canoës et/ou kayaks ainsi qu’en paddles où le port du gilet est obligatoire : autre bizarrerie légale) ; personne, à part ceux qui ne savent pas bien nager, portent volontairement un système d’aide à la flottaison.

Oui, nous sommes d’accord ; les gilets, en plus d’être plus ou moins moches, peuvent gêner les mouvements du pêcheur.
Petit tour des accessoires qui peuvent vous sauver la vie…

karl-lagerfeld-gilet-sauvetage

Gilet en mousse

Les gilets et/ou brassières en mousse sont composés d’une housse étanche (en nylon ou PVC) recouvrant de la mousse à haute densité, des sangles et une attache ventrale (plastique ou inox) pour fermer le gilet. indéniablement encombrants du fait de l’épaisseur de la mousse : le seul avantage de ces gilets réside donc dans leurs prix accessibles. Étant donné qu’il est obligatoire d’avoir autant de gilets que de passagers à bord du bateau, ce type de gilets est généralement choisi pour la plaisance. Cependant, il existe des gilets en mousse dédiés aux sports nautiques (notamment pour le kayak) qui permettent d’avoir plus de liberté de mouvements : l’échancrure au niveau des bras étant plus grande, vous êtes moins engoncés donc plus à l’aise pour pêcher.

Gilet gonflable

Les gilets gonflables sont, comme leurs noms l’indiquent, destinés à être gonflés : la mousse est remplacée par une « chambre à air » qui sera gonflée en un clin d’oeil par une petite bouteille de CO2 reliée à un percuteur, d’où un encombrement minimum et un confort de pêche maximum. Il existe deux systèmes de gonflage :

  • – gonflage manuel : le pêcheur doit tirer sur un cordon pour déclencher le gonflage du gilet.
  • – gonflage automatique : le gilet se gonfle dès qu’il est immergé, sans intervention humaine. Ce type de gilet offre une protection maximale car il se gonflera, même si son porteur tombe à l’eau inconscient, incapable de le déclencher manuellement. Deux types de percuteurs permettent de gonfler automatiquement ces gilets :
    • – les percuteurs à pastille de sel ou de cellulose (la pastille se désagrège au contact de l’eau et déclenche la percussion)
    • – les percuteurs hydrostatiques type Hammar : une fine membrane sensible à la pression de l’eau déclenche le gonflage du gilet.

 

Les gilets gonflables de forme »cravate » offrent encore plus de confort : le système de percussion étant regroupé au niveau du ventre du pêcheur, cette position n’entrave plus les mouvements et votre gilet se fera complément oublier. Retrouvez sur Pecheur un guide conseil pour bien choisir votre gilet.

gilets-sauvetage

Quid alors pour les pêcheurs à pieds ?

Bien-sûr, porter un gilet de sauvetage lorsque vous pêchez la truite en waders fera de vous la risée de vos congénères traqueurs de farios, idem pour les streetfishers qui arpentent avec style les berges urbaines à la recherches de perches citadines… Certes le ridicule ne tue pas mais une aide à la flottaison peut vous sauver la vie, et pour cela, une firme allemande a trouvé la solution pour allier sécurité, ergonomie et practicité : le Restube.

restube

Il ne s’agit pas d’un gilet à proprement parlé mais d’une bouée cylindrique où s’agripper afin de rejoindre sereinement la berge. Petit (14 x 7 x 5cm) et léger (270g), ce système de flottaison se présente sous la forme d’une housse renfermant une bouée gonflable avec un système de percussion manuelle, le tout s’attache à la taille via une solide sangle semblable à une simple ceinture. Qualité allemande oblige, la bouée du Restube est construite avec les mêmes matériaux que les gilets de sauvetage répondant à la norme DIN EN ISO 12402.

restube-close-up
En cas de chute dans l’eau depuis une berge, si vous tombez dans un trou et que vos waders se remplissent : il suffit de tirer sur la poignée du Restube pour que la bouée se gonfle instantanément ; la flottabilité de 75N correspond à environ 7 kg, ce qui est amplement suffisant pour garder votre la tête hors de l’eau.

restube-basic

restube-cartouche-co2Bien sûr, Restube est un système de flottaison réutilisable : dévissez le bouchon de la valve de la bouée, évacuez  l’intégralité du gaz contenue dans la bouée, refermez la valve, insérez une nouvelle cartouche de gaz dans le système de percussion, placez le clip vert de sécurité dans le percuteur, pliez le Restube en suivant le tracé imprimé sur la bouée et enfin rangez-le dans sa housse pour une future utilisation.

A noter que les cartouches de CO2 Restube (contrairement à beaucoup d’autres actuellement sur le marché) sont usinées pour résister durablement à la corrosion due au sel marin puisque le Restube est aussi utilisable en plongée et chasse sous-marine.

Certes, Restube n’offre pas le même niveau de sécurité maximal qu’un gilet de sauvetage automatique (notamment contre la noyade suite à un évanouissement), mais c’est un système de flottaison compact, ergonomique et économique que tout utilisateur de loisirs aquatiques devraient avoir.

Pour vous ou pour venir en aide aux autres, Restube est le système d’aide à la flottaison que tout pêcheur devraient porter à la taille : un coup de coeur du blog de Pecheur !

La crevette en surfcasting…

1max2peche
27 septembre 2016

Picto engrenagesdorade pecheur.com… Un appât de base pour la pêche

Dans toutes les techniques de pêche en mer, tout connaisseur a déjà utilisé cet appât basique : la crevette. C’est un appât peu onéreux, facile à conserver et que tout pêcheur devrait avoir dans sa glacière.

Il est universel car tous les poissons en raffolent, du plus petit au plus gros, et c’est bien là son problème. Un morceau de crevette simplement mis sur l’hameçon ne durant que très peu de temps, il y a quelques solutions pour parer à ce genre de désagrément.
Une des premières solutions pour laisser le temps au gros poisson forcément plus méfiant, est de mettre en place un gros morceau sur l’hameçon, avec le risque qu’il se fasse lui aussi rapidement « dépiauter » par des bancs de menus fretins.
Tout dépend donc quel type de poisson vous voulez prendre.
lire la suite sur 1Max2Peche

capture-decran-2016-09-12-a-16-12-36

1Max2Pêche #17

picto magazineLe numéro 17 d’1Max2Pêche (Septembre – Octobre 2016) est en ligne ; au sommaire de l’excellent magazine gratuit de toutes les pêches : choisir sa canne carnassier, utiliser les sons qui font du bass, essayer de trouver le bon substrat pour la carpe, découvrez la pêche du thon sur les chasses et bien plus encore…

 

 

 

1max2peche-17

Oz, pouces, pieds et autres lbs…

Ultimate Fishing
12 septembre 2016

Picto engrenagesbrochet pecheur.comTrès souvent quand il s’agit de matériel de pêche, les indications de tailles ou de poids sont indiquées en mesures anglo-saxones (livres, onces, pieds, pouces) sur les leurres, fils, tresses et cannes. A quoi correspondent ces unités et pourquoi sont-elles utilisées ?

 

 

La pêche des céphalopodes

Caperlan
3 août 2016

Picto engrenagespicto blog calamarPraticable du printemps jusqu’à la fin de l’automne, la pêche des céphalopodes offre de réelles chances de réussite en ce début de saison. Ludique et très accessible, il n’est pas rare d’en attraper plus d’une dizaine en une seule session. Notre guide vous permettra de découvrir le b.a.-ba de cette technique… (lire la suite)

 

 

turlutte_caperlan

La Pêche et les Poissons N° 855 (août 2016)

picto magazineDans le numéro 855 de la Pêche et les Poissons actuellement en kiosque, retrouvez un dossier spécial été sur les carnassiers (brochet, perche, aspe) mais aussi un article sur les larves estivales pour la truite, sur les étonnants mais efficace Chatterbaits pour le silure et les carpes « à la sauce italienne entre autres »…

 

revue de presse - LP&LP 855

Accroche-leurre Fuji

Pecheur
28 juillet 2016

Picto engrenagesperche pecheur.comLorsque vous vous déplacez d’un poste à un autre ; que faire de votre leurre si votre canne n’est pas équipée d’un accroche-leurre de série ? Le laisser se balancer au bout de votre fil (au risque de vous accrocher partout), accrocher l’hameçon de votre leurre au premier anneau de votre canne (au risque de le casser en cas de choc ou d’emmêlage du fil dans des branches) ou pire encore l’accrocher au pick-up de votre moulinet (et vous rentrer un triple dans le pouce en cas de mauvaise manipulation) ?

La fameuse marque japonaise Fuji, réputée pour ses anneaux et porte-moulinets a la solution pour vous  : le Fuji Hook Keeper EHKM ou plus simplement l’accroche-leurre Fuji !

accroche leurre Fuji EHKM

Cet arroche-leurre est composé de 3 parties : un corps en ABS traité anti-UV, deux petites poulies et un joint torique de fixation (2 tailles de joints sont livrés pour s’adapter parfaitement au diamètre du blank de vos cannes).
accroche leurre Fuji EHKM 3Le concept génial de cet arroche-leurre réside dans le fait que vous pouvez le faire basculer lorsque vous l’utiliser et inversement, le replier en action de pêche afin qu’il ne vous gêne pas, d’où les poulies.

L’installation est on ne peut plus simple : il suffit de positionner l’accroche-leurre là où vous le souhaitez sur le blank (généralement le plus près possible du porte-moulinet) et d’insérer le joint torique dans la gorge d’une des poulies puis tendez légèrement le joint pour l’insérer dans la gorge de la deuxième poulie. Une fois positionné, vous pouvez faire varier la position de l’accroche-leurre Fuji en le faisant glisser sur le blank de votre canne.

accroche leurre Fuji EHKM 4

L’accroche-leurre Fuji EHKM permettra de fixer rapidement des leurres de toutes sortes (leurres souples sur têtes plombées, cuillers ondulantes et/ou tournantes, leurres durs, turluttes, casting jig, montage texan ou drop-shot… bref tout système comportant un hameçon). Il peut aussi s’utiliser sur des cannes à mouche (avec de gros streammers) voire même sur des cannes anglaises ou feeder lorsqu’elles sont sur les repose-kits. Cet accessoire est indispensable et ultra pratique à tel point que certaines marques le livrent d’office sur leurs cannes, Sakura (l’importateur français de Fuji) notamment.

accroche leurre Fuji EHKM 5

 

Dernier détail, afin d’être parfaitement harmonisé avec le look de votre canne et moulinet, le Fuji Hook Keeper EHKM est disponible en 9 coloris !

Fuji Hook Keeper EHKM 6

 

Kit Sakura

perche pecheur.comdorade pecheur.comCette année Sakura a rassemblé en trois kits des valeurs sûres et complémentaires de leurres souples accompagnés de leurs hameçons et têtes plombées : le Top des Kits! L’idéal pour se lancer dans la recherche des petits carnassiers en finesse ou pour compléter ses boîtes avec des coloris et formes adaptés à toutes les conditions… (lire la suite)

Retrouvez dès à presnet ces kit sur Pecheur : Kit drop shotKit perche et le Kit LRF (Light Rock Fishing pour la mer).

kits-leurres-souples Sakura copie

La Fédération de Pêche du Jura au service des milieux aquatiques

picto player videoCe film réalisé au cours de l’année 2014 vous permettra d’apprécier le travail réalisé au quotidien par la Fédération de Pêche du Jura et les 33 AAPPMA adhérentes, en collaboration avec l’ensemble de nos partenaires.

De la Bienne à la Loue en passant par la région des lacs, notre département est une destination de pêche majeure dans l’Hexagone. La fragilité des milieux karstiques qui sont l’identité de notre territoire est réelle et nécessite l’implication de tous les acteurs de l’eau afin de préserver ces joyaux.